Archives de
Auteur : stephaniepehu

La Discipline Positive est-elle source de Burn-Out?

La Discipline Positive est-elle source de Burn-Out?

LA DISCIPLINE POSITIVE EST-ELLE SOURCE DE BURN-OUT?

IMG_0133

A force de plancher sur l’éducation de nos enfants, de lire des ouvrages dédiés, de participer à des ateliers, d’échanger, de disséquer, de comprendre et d’apprendre, ne glissons-nous pas petit à petit vers le burn out du parent pris dans la course folle de l’éducation parfaite…?

C’est en tout cas ce que peuvent relayer certains média ou spécialistes dénonçant, à raison, la quête impossible du parent parfait. Car qui dit positif, sous entend, un parent souriant en toute circonstance, ayant réponse à tout. Dans un supermarché, dans la salle d’attente du médecin, face à la directrice du collège, un parent qui aurait toutes les cartes en main, tous les outils nécessaires pour ne jamais flancher, ni rester coi. Face à son « enfant crise de nerfs » à 18 heures, lui répondrait « mais oui mon chéri, exprime ta colère, crie sur maman, casse tes jouets, je suis là pour tout entendre, c’est mon rôle de parent tout dévoué« .

  • Entre Fermeté et Bienveillance, le mot le plus important est le mot « et »

Or la Discipline Positive ne propose pas une approche positive en toute circonstance qui nierait les moments où le parent flanche, celui où nous n’avons qu’une envie, c’est de le mettre sous une douche froide pour qu’il s’arrête. La Discipline Positive comme le proposent Jane Nelsen et Lynn Lott repose sur ces 3 mots-clefs : encouragement, fermeté et bienveillance. La fermeté a toute sa place, celle du cadre, du respect du monde des parents qui fait écho au respect du monde des enfants grâce à la bienveillance. Et comme le dit Jane Nelsen, entre Fermeté et Bienveillance, le mot le plus important est le « et ».

Donc oui les parents qui font le choix d’utiliser les outils de Discipline Positive sont imparfaits, souriants parfois et en colère aussi, ils ont le droit de crier, de s’excuser aussi, ils ont le droit de ne pas savoir, de demander de l’aide, y compris à leur enfant. Ils sont aussi imparfaits que leurs enfants et c’est important de le leur montrer car les « erreurs sont de merveilleuses opportunités d’apprentissage« , c’est un message aussi important pour les parents que pour leurs enfants.

Le parent qui cherche à se contenir, à sourire coûte que coûte, à faire bonne figure, à résister… risque effectivement de s’épuiser à force de nager à contre courant. Parmi les principaux et premiers outils proposés par la Discipline Positive, on retrouve le vase et le temps de pause. Le parent apprend à prendre soin de lui pour pouvoir prendre soin des autres et à se retirer d’une situation tendue pour respirer et reprendre de l’énergie avant de repartir l’affronter.

  • Il ne s’agit pas de bien faire mais de faire avec

La Discipline Positive n’est donc pas uniquement positive ni uniquement bienveillante, elle offre dans un premier temps une lecture des comportements inappropriés de nos enfants. Il ne s’agit pas de « bien faire », mais de « faire avec », et pour faire avec, le décodage de leurs comportements peut aider. Il s’agit également de faire selon nos propres valeurs, qui ne sont ni celles de nos parents, ni celles de nos voisins, ni celles d’Instagram. Ce sont les nôtres, avec tout ce que nous avons envie de transmettre et d’apprendre à nos enfants et avec tout ce qu’ils sont prêts à recevoir et développer selon leur sensibilité propre à chacun.

Nous proposons et vous disposez, sans modèle ni monde idéal, des indices et des outils pour construire la famille qui vous ressemble.

Julie Renauld Millet, thérapeute systémique. Accompagnement Parents Enfants

Source: https://julie-renauld-millet-life-coach.com/2018/04/09/la-discipline-positive-est-elle-source-de-burn-out/

 

« Les mots qui blessent n’aident jamais un enfant à grandir »

« Les mots qui blessent n’aident jamais un enfant à grandir »

Gilles Lazimi, médecin généraliste, revient sur la première campagne vidéo sur les violences verbales faites aux enfants, qu’il a coordonnée.

Voici le lien vers cet article:

 http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2017/10/07/les-mots-qui-blessent-n-aident-jamais-un-enfant-a-grandir_5197800_3224.html

« T’es une moins que rien », « Tu as toujours été plus lent que ton frère », « Heureusement que tu es jolie ma chérie, ça t’aidera peut-être »… Cinq adultes apparaissent dans un clip vidéo, marqués à vie par « une petite phrase » entendue enfants. Le clip, intitulé Les mots qui font mal, est diffusé sur Internet depuis la mi-septembre et passera bientôt à la télévision. C’est la première campagne grand public lancée contre les violences verbales, pour sensibiliser les parents à l’impact des mots qu’ils utilisent. Gilles Lazimi, médecin généraliste et coordinateur de la campagne initiée par l’Observatoire de la violence éducative ordinaire (OVEO) et Stop VEO, Enfance sans violences, explique cette démarche et analyse comment la France avance lentement vers une éducation non violente.

 

Conférences – Ateliers Découverte

Conférences – Ateliers Découverte

Je propose des conférences à la demande au sein de structures telles que les écoles, les collèges, les lycées, ainsi que les structures petites enfance, les chambres de commerce ou encore les entreprises.

Nos conférences classiques durent généralement 1h30 à 2h00.

Durant ces conférences, nous alternons parties théoriques (présentation de la Discipline Positive, présentation des principes adlériens à l’origine de cette approche, etc.) et nous laissons surtout une large place aux activités pratiques. En Discipline positive, nous insistons sur l’apprentissage par l’expérience, en se basant sur nos ressentis d’adultes. En effet, l’intérêt particulièrement fort de cette approche éducative est la participation des personnes présentes, l’interactivité. C’est la raison pour laquelle nous parlons « d’ateliers découverte » plutôt que de conférences.

Cette pédagogie se vit ! On comprend les choses de l’intérieur.

Un exemple d’affiche : 

Ateliers parents

Ateliers parents

Je propose régulièrement, des sessions d’ateliers parents. Ces ateliers regroupent de 10 à 15 participants, seul ou en couple.

Il s’agit généralement de 7 sessions de 2 heures en soirées durant lesquelles nous déroulons les concepts de la Discipline Positive de façon interactive. Ce format peut être adapté selon les besoins des participants: 4 sessions de 4 heures (matin ou après-midi), ou encore 2 journées complètes. N’hésitez pas à me contacter pour échanger sur un format qui pourrait vous convenir.

Ces ateliers permettent notamment d’acquérir une base théorique solide et de repartir avec une boite à outils dans laquelle vous pourrez puiser dans votre quotidien avec vos enfants.

Ces ateliers permettent également:

– de réaliser des jeux de rôle, et donc faire l’expérience de votre ressenti. Il s’agit vraiment là de l’objectif premier de ces ateliers. Comprendre les choses en les vivant de l’intérieur. Vous mettre à la place de vos enfants.

–  d’apprendre à rechercher le besoin caché derrière le comportement inapproprié de votre enfant, ou bien d’un élève.

–  d’effectuer en groupe des recherches de solutions sur une problématique récurrente que nous rencontrons à  la maison (ou en classe).

–  … et tout simplement de bénéficier de l’expérience des autres parents présents, de partager nos moments « difficiles » de parents avec nos enfants et nous sentir ainsi moins seul face à nos doutes.

Les participants à l’atelier vont explorer comment:

– gérer le quotidien en famille avec fermeté et bienveillance à la fois.

– développer chez les enfants le sentiment d’appartenance et l’envie de contribuer, de s’impliquer.

– identifier les outils de l’encouragement permettant aux enfants de s’épanouir.

– aider à faire grandir le respect mutuel, l’autodiscipline, la confiance en soi…

– faire la différence entre conséquences logiques, punitions et solutions.

Quelques témoignages:

  • D’un papa venu en couple: « Avant de participer à vos ateliers, nous n’arrivions plus du tout à gérer notre fils. Ces ateliers nous ont donné des réponses et ont permis de ramener un climat serin à la maison que nous n’avions jamais connu avant. Un grand merci !! »
  • « J’ai appris à faire un câlin à mon fils quand il va mal … c’est magique ! »
  • « Avant ces ateliers, nous revenions toujours fatigués et agacés de nos vacances en famille en raison des nombreuses tensions. Nous revenons aujourd’hui d’une semaine de vacances en famille. Ce sont les premières qui se sont bien passées. Je dois reconnaître que mon changement de comportement vis-à-vis de mes enfants a très certainement permis d’apaiser une grande partie des tensions ».
  • « Si ma femme avait assisté seule à ces ateliers, j’aurais certainement trouvé ridicule la mise en place de TEF (Temps d’Echange en Famille). Nous venons de mettre en place notre premier TEF et nous ressentons déjà de l’apaisement à la maison ». 

Quelques photos des sessions d’ateliers:

              

        

Accompagnement dans les écoles

Accompagnement dans les écoles

« On sait aujourd’hui que la capacité des élèves à s’autoréguler et à gérer leurs frustrations est plus déterminante pour la réussite scolaire que l’intelligence ».

(Source: Discipline Positive dans l’établissement et dans la classe. Guide des activités à mener avec les élèves)

 

N’hésitez pas à me solliciter pour des interventions au sein de votre école, de votre collège ou encore de votre lycée.

Je peux intervenir pour des séances hebdomadaires au sein d’une ou plusieurs de vos classes. 

Mon expérience dans les écoles: 

  • Septembre 2018 – en cours / Ecole / St Clément de la Place: Intervention auprès d’élèves de CM2.
  • Novembre  2017 – mai 2018 et septembre 2018 – janvier 2019 / Collège / Angers: je suis intervenue 2 années consécutives au sein d’une classe de 5ème.
  • Octobre 2017 – juin 2018 / Ecole / St Clément de la Place: Intervention au sein d’une classe de CP-CE1 puis une classe de CE1.
  • Janvier – juillet 2017 / Ecoles / Chavagnes-les-eaux: Intervention auprès des élèves de GS-CP.
  • Janvier – juillet 2017 / Ecoles / Louerre: Intervention auprès des élèves de la très petite section à la grande section.

Les sujets abordés au sein de ces classes:

  • Comment définir les lignes de conduite de la classe. 
  • Comment apprendre à respecter les autres?

  • Comment gérer les conflits dans la cour de récréation?

  • Comment apprendre à considérer les erreurs comme des opportunités d’apprentissage?

  • Qu’est-ce que les émotions et comment apprendre à les reconnaître?

  • Quand je suis énervé, en colère, qu’est-ce qui me fait du bien? (utilisation de la roue des choix)

Je propose également régulièrement des conférences dans les écoles, les collèges, les lycées ou encore les structures d’accueil des tout-petits, etc.